Menu icoMenu232White icoCross32White
<
>

Images de la page d'accueil

Cliquez pour éditer

Images de la page d'accueilBandeau avec du texte, des boutons ou une inscription à la newsletter

Cliquez pour éditer
SYNDICA†HO : dignité, liberté, responsabilité de toute personne humaine !

La communication respectueuse

Jacques Salomé (ci-dessus) et Jean-Jacques Crèvecœur (à droite) : 2 spécialistes de la communication interpersonnelle respectueuse, recommandés par Syndicatho.

Ce que nous appelons "communication respectueuse", c'est une manière de communiquer avec autrui qui est respectueuse aussi bien d'autrui que de soi-même. Une telle communication, appelée par certains "communication non violente" ou, par d'autres, "hygiène relationnelle" ou "écologie relationnelle", suit des règles énoncées, notamment, par le psychosociologue Jacques Salomé1, promoteur de la méthode E.S.P.É.R.E. (Énergie Spécifique pour une Écologie Relationnelle Essentielle). Cette méthode est promue par des élèves de Jacques Salomé, réunis au sein de l'Institut Espère. Comme Jacques Salomé, nous regrettons que la communication ne soit pas enseignée à l'école, dès le plus jeune âge, ce qui fait de nous des "infirmes de la communication" et explique la quasi-totalité des différends, voire conflits (interpersonnels ou intrapersonnels), que nous connaissons. Syndicatho considère que la méthode proposée par Jacques Salomé et/ou l'institut Espère permet d'appliquer concrètement, dans nos relations quotidiennes, le principe de base de la Doctrine Sociale de l'Église, le principe personnaliste. C'est la raison pour laquelle notre présentation s'en inspire très largement.

Nous vous invitons à lire les articles suivants, si vous souhaitez disposer d'une synthèse des idées que nous défendons à propos de la communication respectueuse : "Respect du droit d'expression", "Donner, Demander, Recevoir, Refuser", "Les poisons de la communication", "Le changement de regard sur l'autre".

Fin novembre 2018, nous avons entrepris de suivre une formation "en ligne" intitulée "ARA (Atelier des Relations Authentiques et respectueuses)". Donnée par Jean-Jacques Crèvecœur et son équipe, cette formation nous semble très adaptée à ceux qui, comme nous, souhaitent appliquer au mieux le principe personnaliste à leurs relations avec autrui.
Début 2020, cette formation, non encore achevée, nous semblait tellement formidable que nous avons décidé de la financer, au moins partiellement, et dans la limite de nos ressources financières, à ceux de nos membres qui représentent Syndicatho, notamment chez leur employeur.

Dans d'autres pages, nous présenterons succinctement l'essentiel (à nos yeux) de l'enseignement de Jean-Jacques Crèvecœur. Ceci en espérant donner envie à ceux qui nous liront de s'inscrire à l'ARA : le rapport qualité / prix de cet atelier nous semble particulièrement élevé (et nous n'avons pas de "conflit d'intérêt" : ni Syndicatho, ni ses dirigeants ne sont rémunérés pour faire la promotion de cette formation). Nous apprécions, notamment

  • le niveau du  contenu ;
  • que cette formation soit en ligne (et donc qu'elle puisse être suivie n'importe quand, depuis n'importe quel ordinateur ou tablette, sans contrainte d'horaires, sans contrainte ni coût de déplacement ou d'hébergement) ;
  • que sa durée soit au minimum de 18 mois (ce qui permet de s'entraîner chaque jour, comme lorsqu'on pratique un sport ou un instrument de musique : c'est une condition indispensable pour faire des progrès durables) et jusqu'à 36 mois, voire plus, dans des cas particuliers ;
  •  la cerise sur le gâteau : le matériel de formation (fichiers vidéo, audio ou pdf) peut être téléchargé et conservé à vie par les étudiants, sous réserve de ne pas être diffusé auprès du public.

1 Comme beaucoup d'autres, Jacques Salomé s'est inspiré des travaux du docteur Thomas Gordon