Menu icoMenu232White icoCross32White
<
>

Images de la page d'accueil

Cliquez pour éditer

Images de la page d'accueilBandeau avec du texte, des boutons ou une inscription à la newsletter

Cliquez pour éditer
SYNDICA†HO : dignité, liberté, responsabilité de toute personne humaine !
 

Généralités sur la DSÉ

La DSÉ, Doctrine Sociale de l'Église (catholique), est constituée essentiellement par différents textes du "Magistère" : encycliques de divers papes, documents conciliaires, et certains écrits d'évêques. Elle est élaborée à la lumière de la Révélation biblique, d'une part, et de la raison, d'autre part, qui s'éclairent mutuellement.
Pour l'étudier, nous vous invitons à lire le "Compendium de la doctrine sociale de l'Église" (compendium = abrégé). En voici les grandes lignes.

La colonne vertébrale de la doctrine sociale de l'Église, ce sont des principes :
- le principe personnaliste, qui exprime la très haute et inconditionnelle dignité de toute personne humaine,
- le principe du bien commun,
- le principe de la destination universelle des biens,
- le principe de subsidiarité,
- le principe de participation,
- le principe de solidarité.

3 valeurs complètent ces principes : la vérité, la liberté et la justice, qui s'enracinent dans l'amour.

Voici une vidéo de présentation du contenu de la DSÉ, qui reprend de façon un peu plus détaillée ce qui précède. Compte tenu de l'élocution lente du présentateur (Thierry Jallas, président-fondateur de Syndicatho), nous vous invitons à la regarder en vitesse accélérée (pour cela, cliquer sur la roue crantée, en bas à droite de la vidéo en cours de lecture, et choisir la vitesse vous convenant le mieux) :

Le compendium montre ensuite, de façon détaillée, comment les principes et valeurs précités s'appliquent aux différents domaines que sont :

- la famille, cellule vitale de la société
- le travail humain
- la vie économique
- la communauté politique
-
la communauté internationale
- la sauvegarde de l'environnement
- la promotion de la paix

S'il ne faut retenir qu'une chose de la Doctrine Sociale de l’Église, c'est, à notre avis, cette phrase qui résume le principe personnaliste :

(L'homme ne peut tendre au bien que dans la liberté que Dieu lui a donnée comme signe sublime de son image :) « La dignité de l'homme exige donc de lui qu'il agisse selon un choix conscient et libre, mû et déterminé par une conviction personnelle et non sous le seul effet de poussées instinctives ou d'une contrainte extérieure »